Top

Intelligence Day 2016

brain01_medPour la première année à Genève, la Journée de l’Intelligence accueille le 1er Octobre 2016, à 13h30, de prestigieux conférenciers qui viennent nous faire partager leur vision de ce qu’est pour eux l’intelligence au sens large et le haut potentiel intellectuel en particulier.

Statistiquement, le sujet concerne directement 8000 personnes dans la région genevoise, et indirectement les familles, les employeurs, les recruteurs, les psychologues, etc. Plus de 100 personnes passent chaque année le test Mensa, sans pour cela faire la moindre publicité, ce qui témoigne d’un véritable questionnement. Loin des images d’Epinal ou des stéréotypes, avoir un haut Q.I. ou être détecté même jeune « haut potentiel » n’est pas un gage de vie tranquille et banalisée.

Cette première journée de conférence est donc articulée autour du thème de la découverte: découverte du haut potentiel intellectuel, tentative d’explications de ce qu’est l’intelligence et de la manière dont elle peut être mesurée, et enfin l’ouverture de pistes pour gérer cette différence parfois plus pénalisante qu’avantageuse.

 

A l’issue des conférences, Mme de Kermadec dédicacera ses ouvrages, dont le dernier, « L’adulte surdoué à la conquête du bonheur » . 71mEBMGTwDL Alexandra Reynoud vient de publier le livre homonyme de son blog, Les Tribulations d’un Petit Zèbre, et dédicacera son livre à partir de 17h15

 

 

 

Programme

Programme

Le programme est donné à titre indicatif.

13.30 h 14.10 h  Alexandra Zebrounet
14.10 h 14.50 h  Thierry Lecerf
14.50 h 15.10 h  Break
15.10 h 16.00 h  Monique de Kermadec
16.00 h 17.15 h  table ronde
17.15 h 18.45 h  dédicaces

Alexandra Zebrounet

 

Dr Thierry Lecerf: l’intelligence mesurée

Au travers de questions que se posent

 

Monique de Kermadec:  » La souffrance de l’adulte surdoué, ses sources et comment y remédier  »

On attribue trop souvent la souffrance de l’adulte surdoué à un trop fort QI. Or, si l’intelligence peut complexifier les relations avec les autres, si elle peut susciter un sentiment douloureux de différence, les bases fondamentales de la souffrance sont à trouver ailleurs. Monique de Kermadec abordera dans sa conférence le besoin vital d’un lien satisfaisant avec l’autre , la place fondamentale de la résilience dans le parcours vers une vie plus riche et plus satisfaisante pour l’adulte surdoué

Conférenciers

Monique de Kermadec

scr-monique-de-kermadecMonique de Kermadec est psychologue clinicienne et psychanalyste. Spécialiste de la précocité et de la réussite, chez l’enfant comme chez l’adulte, elle aide petits et grands à mieux définir leurs talents, et à exprimer tout leur potentiel. Elle a reçu à ce jour plus de 8 000 familles en bilan et en entretien, et s’appuie sur son expérience pour formuler de nouvelles réponses à la question fondamentale de la réussite.

Au cours des dernières années, Monique de Kermadec a répondu aux questions de nombreux journalistes (magazines, radio et télévision), organisé deux journées de rencontre entre parents et spécialistes à Paris et à participé à de nombreuses conférences, en France comme à l’étranger.

Son premier livre, Pour que mon enfant réussisse , est paru chez Albin Michel à la rentrée 2010. Son second, L’adulte surdoué, apprendre à faire simple quand on est compliqué , à la rentrée 2011. Pratiques et didactiques, ces ouvrages sont conçus pour apporter des réponses aux questions les plus fréquemment posées en consultation, et pour poser de solides bases théoriques, sans lesquelles il ne peut y avoir de réflexion personnelle.

Ses notions fondamentales, « le parent est le meilleur allié de l’enfant précoce » , « un enfant est plus qu’un QI » et « il n’y a pas d’âge pour réussir » sont au centre de sa réflexion et de ses recherches, et guident sa collaboration avec les familles, en premier lieu, mais aussi avec les spécialistes (orthophonistes, pédiatres, etc.), les enseignants et les écoles.

Après avoir édité la première lettre de diffusion consacrée aux parents d’enfants précoces,Parents-in-Touch , dont le premier numéro est paru en 2001, elle anime maintenant une page sur Facebook, au-travers de laquelle elle invite parents et spécialistes à partager leurs astuces et expériences au quotidien.

Monique de Kermadec est membre de l’Association Psychanalytique de France, du World Council for Gifted Children, de l’American Psychological Association et de l’European Professional Women’s Network.

 

Dr Thierry Lecerf

tlecerf

Maître d’enseignement et de recherche en Psychologie clinique différentielle, le Docteur Lecerf travaille essentiellement autour des thématiques liées à la psychométrie, discipline visant à construire, utiliser et interpréter les tests psychométriques, tels que le WISC ou le WAIS. Ses nombreux travaux l’ont conduit à se poser des questions sur la pertinence de certains critères, de leur évolution dans le temps. Si le test lui même est le révélateur, Thierry Lecerf a une expertise de plus de 20 années dans ce qu’ils visent à révéler, à savoir la structure et l’organisation de l’intelligence et de ses manifestations, par exemple dans les rapports inter ou intra individuels, dans la mémoire de travail, ou encore sur les liens qu’il peut exister entre la personnalité et les aptitudes cognitives.

 

 

Alexandra Zebrounet

L’image d’Epinal de moins en moins prégnante dans notre société, surement grâce à la conjonction d’éléments comme l’humour (via The Big Bang Theory) ou l’accessibilité du web, le thème de la douance, s’il n’est toujours pas possible de le déclarer comme « connu », est au moins « mieux connu ». Parmi les personnalités les plus prolixes, engagées et passionnées sur le sujet, Alexandra « Zebrounet » nous faisait part de ses expériences au travers d’un blog wordpress. Face à la demande et l’intérêt de ses lecteurs, ell a depuis 2009 décidé de rendre ses connaissances et ses partages sur le monde des surdoués encore plus visible au travers de son blog http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/. 10329084_1012998462049526_4909273149800061172_n

Ayant fait face à de nombreuses questions, directement ou via ses lecteurs, Alexandra a l’avantage de ne pas être issue d’un courant
philosophique, psychologique ou dogmatique particulier. Sa seule école était donc de comprendre, et c’est pourquoi elle nous a semblé la meilleure personne pour nous faire part de ses découvertes au sujet de la douance, de l’intelligence, de ses multiple facettes et des moyens qui sont  notre disposition pour nous dresser un état des lieux de ce sujet en 2016.

Organisateur

Mensa, the High IQ Society

Mensa est un club international de personnes à haut potentiel intellectuel fondé à Oxford en 1946 qui a depuis essaimé dans une centaine de pays et compte environ 110 000 membres dans le monde. Mensa trouve son origine au lendemain de la guerre et repose sur un idéal de paix mondiale indispensable aux progrès partagés des sociétés dans tous les domaines. Le nom Mensa d’origine latine évoque la table (mensa) de négociation et de convivialité (les commensaux) mais aussi l’esprit (mens) et l’humanisme (men).

Pour pouvoir devenir membre de Mensa, il convient de passer des tests psychométriques d’intelligence générale organisés par l’association et obtenir un score dans les 2% les meilleurs d’une population donnée ensuite décider d’adhérer pleinement à ses statuts, à ses principes de fonctionnement et à ses valeurs. Les membres de Mensa constituent une coupe transversale de l’humanité sans hiérarchie ni distinction: ce sont des gens d’origines géographiques et sociales les plus diverses, indépendamment de toute considération de culture, d’instruction, de profession, de richesse, d’âge, de sexe, de handicap, de croyance, d’opinion ou de mode de vie. Cet élitisme raisonnable, retenu dès sa création, confère à Mensa des capacités de développement considérable dans le monde entier.

Pour Mensa, il s’agit de remplir un idéal modeste et ambitieux: contribuer à la reconnaissance de l’intelligence sous toutes ses formes dans une optique humaniste et promouvoir dans un esprit de respect et de tolérance une intelligence collective au service de l’humanité.

Les membres de Mensa s’organisent en fonction de leurs goûts pour promouvoir en bonne intelligence et respect des différences de multiples activités: culturelles, éducatives, sociales, scientifiques, artistiques, sportives, conviviales, ludiques, divertissantes, touristiques, spirituelles et philosophiques.

Détenteurs ainsi de ce potentiel précieux, les membres trouvent à Mensa un lieu de rencontre où des femmes et des hommes à l’esprit vif peuvent échanger, partager librement des idées et interagir dans un esprit d’entraide et d’amitié.

Informations